Tout savoir sur le conseiller conjugal – Christophe Di Giovanni

Il peut arriver que l’usure du temps cause une rupture de dialogue au sein d’un couple. Ou que des épreuves créent des conflits au sein d’une famille. Dans ces moments, une oreille neutre et attentive peut aider à surmonter ces étapes, souvent douloureuses. Faire appel à un conseiller conjugal à Lyon, c’est s’assurer un accompagnement en toute confidentialité. Qui est-il ? Pourquoi aller voir un conseiller conjugal à Lyon ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce professionnel. 

 

Quel est le rôle d’un conseiller conjugal à Lyon ?

 

 Le conseiller conjugal et familial est aussi appelé conseiller matrimonial. Il a un rôle d’écoute et d’accompagnement. Il reçoit des femmes, des hommes, voire même des enfants, qui nécessitent de l’aide pour franchir certaines étapes de leur vie de couple ou familiale.
Il peut être consulté lorsque des difficultés familiales, relationnelles, sexuelles ou affectives se présentent. En aucun cas il ne donne de conseils. Il guide chacun en individuel, en couple ou en famille, vers la solution.
Il permet aux personnes qui viennent le voir de traduire leurs souffrances et de libérer la parole. Ainsi, la situation est mieux comprise et prendre une décision est plus simple.
L’avantage d’un conseiller conjugal à Lyon, c’est qu’il se doit de rester neutre. Contrairement à un ami ou une amie qui reçoit des confidences, il est possible de s’exprimer librement, sans être jugé. Son regard neutre permet d’éclaircir les idées et d’être plus objectif dans les décisions.
Il offre aussi une garantie de confidentialité. Néanmoins, le conseiller matrimonial reste vigilant aux tentatives d’influence et de manipulation susceptibles de venir d’un des membres du couple.

 

Quand aller voir un conseiller conjugal ?

Le plus souvent, les conseillers conjugaux sont consultés quand la situation semble insurmontable. Cependant, il est possible de solliciter ces professionnels dès qu’un clash ou des difficultés relationnelles apparaissent. Ou si des doutes s’installent. Ils aident à soulager les maux avant même que la communication soit rompue, ou que des sujets deviennent tabous.
Les personnes qui viennent consulter un conseiller à Lyon ont en moyenne entre 35 et 60 ans. Ils en ressentent le besoin après 10 à 15 ans de relation ou lorsque la retraite arrive. Mais un couple ou une famille peut avoir besoin de conseils à tous les âges, même quand le couple démarre son aventure commune.

 

Pourquoi consulter un conseiller conjugal ?

Les raisons sont multiples. Les difficultés abordées peuvent concerner un problème de couple. Il s’agit d’une situation de crise avec ou sans violence, d’un désir d’enfant ou d’adoption, de troubles de la sexualité, d’une infidélité, ou encore d’une envie de séparation. Elles peuvent aussi toucher la famille : la gestion d’une adolescence difficile, des problèmes d’autorité, les difficultés d’une famille recomposée, voire même la toxicomanie.
Quel que soit le problème, c’est souvent un des membres du couple qui choisit de consulter. En fonction des cas, il vient seul ou convainc l’autre de venir.

 

Comment le conseiller conjugal apporte son aide ?

 

Le conseiller conjugal reçoit les couples, ensemble ou séparément, lors de séances d’une heure en moyenne. Ces entretiens s’étalent souvent sur un ou deux mois, à raison d’une consultation hebdomadaire à son cabinet ou en téléconsultation.
Il ne faut pas confondre ces séances avec une thérapie. Le conseiller cherche à améliorer la communication et à aider les personnes à comprendre leur situation. Pour cela, il utilise des outils liés à la parole et à l’écoute.
Si la situation sort de son domaine de compétence, le conseiller conjugal peut diriger les personnes vers un autre professionnel. En effet, il est courant qu’un psychothérapeute, un sexologue, un médiateur, ou un avocat soit mieux placé pour traiter la situation. Selon le cas, le conseiller oriente ceux qui en ont besoin vers un interlocuteur juridique, social ou médical.

 

Quelles sont les études pour devenir conseiller conjugal et familial ?

 

La profession de conseiller conjugal est née avec la loi de 1972 sur la contraception. Pour exercer ce métier, il faut suivre une formation qualifiante de trois ans qui inclut un stage. À la fin de cet apprentissage, une attestation de qualification de conseil conjugal et familial est délivrée. Cette formation est suivie en majorité par des professionnels du secteur médico-social – éducateurs, psychologues, infirmières, assistantes sociales… Mais d’autres profils – sociologues ou juristes, par exemple – peuvent être formés à la suite d’une remise à niveau. Celle-ci est destinée à acquérir les connaissances nécessaires en comportement de l’individu, sexologie et psychologie.